La Vie au Rucher 

1 kg de miel :

C’est 40 000 km parcourus par les abeilles ayant visité 5 000 000 fleurs.*

Une abeille visite environ 700 fleurs par jour*

 

     L’apiculture est une passion familiale depuis trois générations. Le rucher de Théo et Lise a débuté en 2012, devant l’intérêt de mes enfants et mon mari, j’ai retrouvé les gestes de mon enfance et je leur ai transmis. Je me suis formée pour faire face aux défis actuels des abeilles et à la suite de formidables rencontres j’ai pu établir deux autres ruchers dans des environnements protégés, bénéficiant ainsi d’une plus large diversité végétale.

   

    Soucieuse du respect de ces insectes qui sont le trait d’union entre le végétal et l’humain, je m’efforce de les préserver au mieux. Dans les conditions favorables les abeilles produisent au-delà de leurs besoins. Seul cet excédent de miel est récolté. A l’automne et l’hiver les abeilles sont exclusivement nourries de leur miel et soignées par phytothérapie.

    Les hausses sont posées sur les ruches à partir de mai. En août, seul le miel contenu dans les hausses est extrait à froid. Filtré sur de fins tamis, le miel brut encore liquide est mis en pot peu après la récolte.

    Un lot correspond au miel des hausses remplies à une même période et provenant d'un même rucher. Chaque lot reflète une diversité végétale unique donnant aux miels leurs différences de parfums, saveurs, textures et couleurs. Ces caractéristiques évoluent avec le temps. Sur deux lots de miels liquides en septembre, l’un pourra se solidifier en octobre et l’autre en décembre en cristaux plus ou moins fins.

*Thèse d’Alexandra Rossant en 2011, université de Limoges, faculté de pharmacie